le_corp_collectif_reel_monografe_journal

Danse│Réel Machine, par Le Corps Collectif

in Arts / Culture by

En fait, ça pourrait être autre chose…
Ca pourrait être un ensemble conceptuel avec des danseurs rincés qui répètent d’en mourir des gammes qu’on ne connait plus en se demandant si ça réfère.

Sauf que c’est différent…
C’est différent pour plein de raisons. Parce qu’ils travaillent ensemble et qu’ils bossent ensemble à donner à voir. Et ça fait du bien de voir des corps qui font ça à plusieurs.

Ca fait du bien, car le corps se donne, ça fait du bien car le corps rassure, ça fait du bien car c’est généreux, collectif, porté et énergique.

Tout ça pour les autres. Tout ça pour les autres – mais payé du corps. Vous cherchiez votre live de chair: vous l’avez. A voir / Pas à vendre.

Et puis ça raconte…
Ca raconte une histoire compliquée et pas toujours comprise – mais en gros ce sont des corps qui se croisent, s’habitent d’eux même, se défient, s’habitent et s’habituent.

Et il y a la mer aussi qui va et vient, flux et ressac, toujours recommencée.

Aussi, c’est fébrilement moderne…
Il y a de la possession, de l’orgueil, du zombie et du moi. On se comprend là-dedans, même si on n’y est pas. Ca vous prend, ça vous retourne, ça vous jette au milieu. C’est comme c’est marqué sur l’affiche: le Corpscollectif. Donc ça tient sa promesse. Et pour ça on aime ça.

On aime que ça tienne sa promesse.
Et ça la tient. Et les gars et les filles, les elles et les ils, dansent, vibrent, se livrent, vous vibrent, vous dansent, vous sont là. Ils sont là… pour vous.

C’est qu’en fait…
Ca s’appelle le Corps Collectif. Et pour une fois, ça ressemble à son nom. C’est à dire ce qui vous parle à plusieurs.

Et c’est ici aussi.

A.

Le Corps Collectif, « Réel Machine ». Le calendrier des représentations et toutes les informations sur le spectacle ici.

Monografe Journal est riche de contributions variées et de regards passionnés. N'hésitez pas à nous soumettre vos écrits. Tweetez ou réagissez aux articles de ce site avec #MNGRF