ICONIC CULTURE / FILM STUDIES / ARTS AND MODERN STORIES

Jour 1, Festival de Cannes, Monografe Journal, Cannes 2016

Cannes 2016 │ C’est parti

in Films by

« Nous déclarons ouvert le 69è Festival de Cannes », ont déclaré en choeur, Vincent Lindon, prix d’interprétation masculine l’an passé et Jessica Chastain, en robe jaune éclatant.

« Depuis les attaques, on nous dit que nous sommes en guerre. Un jour, un cinéaste donnera sa vision sur ces événements, cela prendra du temps, celui de la décence, celui de la pudeur mais ça arrivera », a déclaré Laurent Lafitte, maître de cérémonie (qui, quelques minutes auparavant avait adressé un baiser torride à Catherine Deneuve), alors que le Festival est placé, cette année, sous haute sécurité après les attentats de Paris et Bruxelles.

Avant d’ajouter :

« Et là, il nous faudra le génie d’un Gus Van Sant avec ‘Elephant’, la folie drôle et optimiste d’un (Roberto) Benigni avec ‘La Vita è Bella’ ou la philosophie humaniste et visionnaire d’un Youssef Chahine et de son ‘destin’, parce que c’est ça le cinéma, l’individu qui parle au monde ».

On notera pour ce premier jour, la conférence de presse du jury, au grand complet, composé d’Arnaud Desplechin, Kirsten Dunst, Laszlo Nemes, Vanessa Paradis, Donald Sutherland, Katayoon Shahabi, Mads Mikkelsen (plaisantant sur son penchant à accepter la corruption) et Valeria Golino (qui a déclaré « pour l’instant on s’aime »), présidés par George Miller.

Enfin, remarquable et remarquée, menée par Kristen Stewart, l’équipe de Café Society, le nouveau film de Woody Allen projeté en ouverture du Festival ce soir est arrivée sous les flashs. Financé par le géant de la distribution en ligne Amazon, -une première pour un film d’ouverture à Cannes-, Café Society nous plonge dans une histoire d’amour romanesque entre Hollywood et New York dans les années 30.

« J’ai toujours pensé que je suis quelqu’un de romantique, ce n’est pas ce que les femmes avec qui j’ai partagé ma vie ont toujours pensé », a plaisanté le réalisateur qui, à 80 ans, s’est dit toujours aussi ravi de retrouver le sud de la France et « le public enthousiaste » de Cannes.

Vivement les projections, les découvertes et nos yeux posés sur des émotions. Nous vous parlerons de tout mais surtout de jeunes talents et du cinéma dans toute sa diversité, nous tenterons de vous donner à voir  ces mouvements complexes, souvent antagonistes, qui parfois, sans être le cinéma tel qu’on l’on le présente, se réclament ou semblent partager un vocabulaire, une grammaire commune et qui nous touche Rendez-vous chaque jour, quelque part, par ici.

 

Monografe Journal est riche de contributions variées et de regards passionnés. N'hésitez pas à nous soumettre vos écrits. Tweetez ou réagissez aux articles de ce site avec #MNGRF

Latest from Films

Go to Top